Tour d’horizon des différents types de GPS

Tour d’horizon des différents types de GPS

L ’historique du système GPS : de Magellan aux applications mobiles

Nous sommes en 1957, la seconde guerre mondiale est terminée depuis douze ans, mais les tensions de la Guerre Froide continuent de diviser le monde. Le contexte est à la course à l’armement et à la technologie, or la Russie vient tout juste de lancer son premier satellite Spoutnik. Les Américains doivent rappliquer et envisagent le développement d’un programme de géolocalisation d’engins mobiles à partir d’émissions radio émanant d’un satellite. C’est la naissance du GPS, un système de navigation dirigé depuis l’espace.

Le projet se voit concrétisé pour la première fois en 1960, avec le système Transit au service de l’US Navy. Pourtant ce système n’en est qu’à ses premiers pas, et même s’il permet un repérage avec une précision métrique, il reste encore de nombreuses étapes à franchir avant d’arriver à la rapidité et la précision de nos GPS d’aujourd’hui. En 1960, le premier défi à relever reste le temps pris pour le calcul des mesures. Ce sera finalement grâce à l’effet Doppler que les scientifiques viendront à bout de ce casse-tête. En effet, le GPS repose sur l’inversion du processus qui permet de calculer le positionnement d’un récepteur terrestre en fonction de la différence entre les fréquences des ondes émises et reçues par les satellites.

D’abord réservé exclusivement au secteur militaire, il faut attendre l’année 1983 pour voir l’usage du GPS ouvert aux civils. Le gouvernement américain se réserve tout de même le droit d’imposer une certaine accessibilité sélective aux GPS civils qui restent loin du système GPS déployé par l’armée américaine avec des investissements s’élevant à des millions de dollars. En 1989, apparaît ainsi le premier GPS portatif, commercialisé par Magellan : le Magellan NAV 1000, suivi dans les années 1990, de l’apparition de récepteurs spécialisés dans divers domaines, tels que la navigation maritime, l’automobile, l’aviation ou encore la randonnée. Les assistants de navigation grand public pour voiture apparaissent en 2004 avec le lancement du TomTom GO. Victime de son succès, le nombre de GPS dans le monde est estimé en 2008, à près de 90 millions avec 35 millions de systèmes intégrés aux voitures et 28 millions de smartphones.

Les années 2010, marquent quant à elles le développement des applications de navigation GPS sur smartphone et la généralisation des assistants de navigation intégrés au tableau de bord dans les automobiles.

Quels sont les différents types de GPS ?

Avec le développement technologique des GPS, on a pu voir l’apparition de dizaines de modèles de GPS auto différents. Pourtant, ceux-ci peuvent être aisément séparés en deux groupes distincts : les GPS indépendants ainsi que les GPS intégrés.

Le GPS indépendant est un système amovible de navigation généralement ventousé sur le pare-brise ou encore posé sur le tableau de bord d’une voiture. Il s’agit donc ici d’un outil entièrement individuel, dédié exclusivement à la navigation routière. Dans la majorité des cas la commande se fait via un écran tactile ou par reconnaissance vocale. Il suffit d’annoncer sa destination à voix haute et le GPS répond et vous guide également de vive voix. De nombreux GPS intègrent aussi une fonction kit mains libres Bluetooth très pratique pour les appels téléphoniques en voiture.

En comparaison, la navigation GPS intégrée est un système, comme son nom l’indique, intégré au véhicule ou associé à un autre équipement tel que l’autoradio ou un smartphone. Les constructeurs automobiles ont ainsi œuvré pour que le GPS soit partie intégrante de l’équipement du véhicule : dans un habitacle, avec une sonorisation de qualité connectée aux enceintes de la voiture et un positionnement géographique qui s’effectue plus rapidement, car directement branché sur l’antenne du véhicule. En parallèle, une autre différence de taille s’installe entre les deux types de GPS, le prix

Les principales applications de navigation et leur intérêt

Au cours des dix dernières années, l’arrivée des smartphones a vite rencontré l’industrie florissante des GPS intégrés, et de nombreuses applications mobiles aux services variés ont pu voir le jour.

1. L’incontournable Waze

Devenue incontournable dans le monde des GPS connectés, Waze, racheté par Google en 2013, est l’une des applications GPS parmi les plus utilisées. En effet, l’application propose une cartographie actualisée en temps réel en fonction du trajet réalisé par la communauté de conducteurs. Elle permet d’éviter les bouchons et les autres incidents. Pour cela, l’App Waze s’appuie sur les données apportées par les autres utilisateurs pour adapter l’itinéraire et proposer le chemin optimal, le tout sous la forme d’un guidage vocal complet auquel s’ajoute des alertes sonores.

2-Mappy, l’interface simple et pratique

L’application vous permet de planifier vos trajets en comparant tous les moyens de transport, tout en s’adaptant aux actualités du trafic en temps réel. Les différents trajets proposés par l’App Mappy sont listés et accompagnés par des suggestions de transports alternatifs. Mappy propose également un plus par rapport à ses concurrents qui est l’estimation du coût du trajet en voiture si vous renseignez la taille du véhicule ainsi que son carburant.

3. ViaMichelin, l’app de navigation des voyageurs

ViaMichelin est une application totalement gratuite nécessitant une connexion data mobile. Elle informe sur l’ensemble des zones de danger en France et en Europe, ainsi que les limitations de vitesse et la position d’éventuel radars, avec des alertes en cas de dépassement de la vitesse autorisée. Une fonctionnalité très pratique pour éviter les contraventions en voyage.

4. HereWeGo et son fonctionnement entièrement hors ligne

Here WeGo est l’un des seuls GPS gratuit proposant aujourd’hui un usage hors ligne, n’intégrant aucune publicité. HereWeGo regroupe, en effet, l’ensemble des itinéraires détaillés de tous les moyens de transport au sein d’une interface claire et facilement manipulable. Avec une connexion Internet, s’ajoute des informations sur l’état du trafic routier, ainsi que les nombreux points d’intérêt autour de vous.

5. Osmand, l’app qui utilise les données d’OpenStreetMap

Né d’un projet collaboratif intégrant les données 100% libres d’OpenStreetMap, OsmAnd est une application GPS fonctionnant sur la plupart des smartphones et tablettes Android et IOS, et proposant en option un routage des cartes hors-ligne. OsmAnd permet ainsi la consultation de cartes, la navigation, le routage, prend en charge les Points d’Intérêt, ainsi que l’enregistrement de traces.